David Martin 1744

Cantique

1 2 3 4 5 6 7 8

Chapitre 2

Je suis la rose de Saron, et le muguet des vallées.

1.

Tel qu'est le muguet entre les épines, telle est ma grande amie entre les filles.

2.

Tel qu'est le pommier entre les arbres d'une forêt, tel est mon bien-aimé entre les jeunes hommes; j'ai désiré son ombre, et m'y suis assise, et son fruit a été doux à mon palais.

3.

Il m'a menée dans la salle du festin; et sa livrée, laquelle je porte, c'est AMOUR.

4.

Faites-moi revenir [les forces] avec les liqueurs; faites-moi un lit de pommes; car je me pâme d'amour.

5.

Que sa main gauche soit sous ma tête, et que sa droite m'embrasse.

6.

Filles de Jérusalem, je vous adjure par les chevreuils et par les biches des champs, que vous ne réveilliez point celle que j'aime, que vous ne la réveilliez point, jusqu'à ce qu'elle le veuille.

7.

C'est ici la voix de mon bien-aimé; le voici qui vient, sautelant sur les montagnes, et bondissant sur les coteaux.

8.

Mon bien-aimé est semblable au chevreuil, ou au faon des biches; le voilà qui se tient derrière notre muraille; il regarde par les fenêtres, il se fait voir par les treillis.

9.

Mon bien-aimé a pris la parole, et m'a dit : Lève-toi, ma grande amie, ma belle, et t'en viens.

10.

Car voici, l'hiver est passé, la pluie est passée, elle s'en est allée.

11.

Les fleurs paraissent en la terre, le temps des chansons est venu, et la voix de la tourterelle a déjà été ouïe dans notre contrée.

12.

Le figuier a poussé ses figons, et les vignes leurs grappes, et elles rendent de l'odeur. Lève-toi, ma grande amie, ma belle, et t'en viens.

13.

Ma colombe, qui te tiens dans les fentes de la roche, dans les enfoncements des lieux escarpés, fais-moi voir ton regard, fais-moi ouïr ta voix; car ta voix est douce, et ton regard est gracieux.

14.

Prenez-nous les renards, et les petits renards, qui gâtent les vignes, depuis que nos vignes ont poussé des grappes.

15.

Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui; il paît [son troupeau] parmi les muguets.

16.

Avant que le vent du jour souffle, et que les ombres s'enfuient, retourne mon bien-aimé, et [sois] comme le chevreuil, ou le faon des biches, sur les montagnes entrecoupées.

17.
1 2 3 4 5 6 7 8

Prédications texte

Alerte international de professionnels de santé 12/09/2020

Message d’alerte international de professionnels de santé aux gouvernements et aux citoyens du monde Cet article ... lire la suite

Médecins français contre le délire de Macron 11/09/2020

Enfin! Enfin les médecins français décident de monter en première ligne, ensemble, pour condamner la politique de conf... lire la suite

Covid-19 prétexte pour faire taire toute opposition 11/09/2020

Le Covid prétexte à la dictature? Les chiffres sont formels : La mortalité inférieure à 2018. Interrogé par la ch... lire la suite

On nous a dupés 08/09/2020

la Banque mondiale indique que des kits de test COVID-19 ont déjà été exportés en 2017 et 2018. Le site web de la... lire la suite

Le gouvernement transforme une souris verte en escargot ... 06/09/2020

Le gouvernement transforme une souris verte en escargot tout chaud mais personne n'y croit. "Ces messieurs" du Conse... lire la suite

Le masque non obligatoire dans certaines villes 05/09/2020

La province se révolte: l’obligation du masque annulée à Lyon, Villeurbanne et à Strasbourg! La grande révolte co... lire la suite